Accueil
puce Accueil puce  Expériences puce  Témoignage de CCE

Témoignage de CCE

Un parcours, un expérience à partager

C'est parti de Brest où j’ai grandi. Mais c’est peut-être sur l'Ile de La Réunion que ça a réellement commencé : être coopérant dans l'Administration plutôt qu'Appelé sous les drapeaux était une bonne idée. Mais cette période de dix-huit mois confirmait une aspiration de fond : que ma vie professionnelle se passe à l'international. 

Je trouve la réponse au Brésil en découvrant une activité vieille comme le monde //mais peu à la mode en cette fin des années 80 : le Négoce de Matières Premières, les Commodities. Enthousiasmé par l’aspect produit autant que par la technicité des affaires et la dimension des marchés, je reste à Rio de Janeiro apprendre le métier d’acheteur de café chez l’un des principaux exportateurs du pays.

De retour en France je deviens Trader au département café du Groupe Sucres et Denrées, acheteur des arabicas brésiliens pour l’Europe et l’Algérie. Trois années très animées et instructives. Mais le groupe vacille et met fin à la plupart de ses activités.

Nous sommes en 1992, la chute du mur de Berlin a ouvert l’accès à des territoires vers l’Est. L’Union Européenne souhaite évaluer la distribution de l’aide alimentaire à l’ancienne URSS et je profite d’une mission de huit mois pour sillonner Moscou, goûter à la Sibérie en hiver et surtout parcourir l’Asie Centrale. En pleine Perestroïka, le désordre règne.

Retour à la maison : je réintègre Sucres et Denrées à Paris. Il n’y a plus de denrées; cette fois je suis Trader de sucre. Et cela va durer dix ans. D’abord au sein de ce groupe, puis à la Direction Commerciale de Hermès Commodities, société de négoce que nous fondons en 1995, association de jeunes traders et d’investisseurs au goût du risque prononcé. Les principales banques européennes nous soutiennent Ce sont des années africaines, de la Libye au Swaziland, de la Mauritanie à Madagascar, le terrain de jeu est vaste et nous chargeons et déchargeons nos cargos sur presque tout le continent.
Au Proche-Orient aussi, où nous livrons des sucres européens, brésiliens ou soudanais. Très actifs en Irak dans le cadre du Programme Pétrole contre Nourriture comme sur le Danube où nos livraisons à la Serbie sont interrompues par les bombardements… Financements, marchés à terme, produits dérivés, shipping, contentieux : c’est acrobatique mais on rigole bien.
Tout a une fin. La quarantaine approche, il est temps de lever le nez du guidon et quitter la capitale pour se rapprocher du littoral. 2004 est consacrée à des études en stratégie d’entreprise et au diplôme de l’ICG.. En 2005 j’intègre la société Cedro SAS, basée à Dol de Bretagne, négociant français, spécialiste de la viande de porc, avec un bureau à Moscou et une filiale au Japon. Ces deux pays sont alors nos principaux marchés. Aujourd’hui l’entreprise a un bureau en Chine, une filiale à Hong Kong et des représentants aux Philippines et au Canada. Nous avons effectué nos premiers achats aux USA ce mois-ci. Pour 2012, le projet est de prendre pied en Amérique du Sud.

Ces quelques expériences trouvent leur utilité dans le quotidien de l’entreprise mais aussi dans le partage. Ceci, associé à la conviction que le potentiel de développement de la Bretagne à l’international est immense, mène très naturellement à l’envie d’assumer la fonction de CCE.

BF